Histoire

   Histoire de Moidieu-Détourbe

Les origines de Moidieu-Détourbe remontent au Xe siècle. Dans le Cartulaire de l’Abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne, on trouve la commune de Modiatis qui, par déformation populaire, est devenue Moydieu, puis Moidieu. L’appellation Moidieu-Détourbe date de 1924.
Dans le Dictionnaire du Dauphiné, écrit en 1864 par Guy Allard (1635-1716), Moidieu apparaît comme une paroisse dépendante de Beauvoir-de-Marc pour l’impôt et de Saint-André-le-Bas pour son église et son prieuré.
Le recensement de 1702 indique l’existence de 200 foyers à Moidieu, soit une population de 600 habitants environ. C’est à cette époque que la communauté de Beauvoir est démembrée et la paroisse de Moidieu vendue à Monsieur Berger-de-Moydieu, conseiller au parlement du Dauphiné. Ce dernier fait don de ses biens aux Hospices de Grenoble par la suite. Très peu d’informations décrivent cette période, les archives communales ayant été détruites par décision d’une loi révolutionnaire du 24 juin 1792.
À partir de 1800, la commune est administrée par le Conseil municipal et la gestion des biens de la paroisse est assurée par le Conseil de fabrique, ancêtre de l’Association d’Education Populaire. Le Conseil municipal est dirigé par un Maire désigné par le Préfet jusqu’en 1848. Hormis les périodes de 1852 à la révolution de 1870, et du 28 août 1944 aux premières élections d’après guerre, les Conseils municipaux sont élus par les citoyens de la commune.
Le village de Moidieu s’est beaucoup développé au XIXe siècle jusqu’à atteindre 1125 habitants en 1841. Par la suite la population a diminué jusqu’au chiffre de 638 Moidillards en 1974.
Depuis les années 1980, de plus en plus d’habitants issus des zones urbaines cherchant le calme et l’ambiance de la campagne viennent s’installer dans les communes entourant Vienne.
Depuis 1979 (date de la création du lotissement Château-Grillet), la population augmente régulièrement : apparition des lieux-dits des Granges, des Gaitières…
En 2013, la population de Moidieu-Détourbe atteint 1833 habitants.

 

carte postale ancienne rte bourgoin

   Chronologie

• 1790 — Moidieu devient chef-lieu de canton du département de l’Isère.
• 1800 — La vie artisanale et commerciale : un boucher, un boulanger, deux bourreliers, dix cabaretiers, dix canabassiers, deux charrons, trois cordonniers, quatre drapiers, un géomètre, quatre maçons-charpentiers, huit marchands, quatre maréchaux-ferrants, un menuisier, deux perruquiers, un scieur de long, quatre tailleurs d’habits, sept tisserands, deux tonneliers, deux voituriers.
• 1801 — De nombreux petits cantons furent supprimés, ainsi le canton de Moidieu fut rattaché à celui de Vienne.
• 1822 — Rénovation du prieuré construit au XIe siècle.
• 1860 — Service médical gratuit pour les indigents.
• 1878 — La municipalité décide la construction d’une école.
• 1882 — Construction du nouveau cimetière, auparavant le cimetière se situait à côté de l’église.
• 1887 — Inauguration de la nouvelle mairie construite sur le terrain entourant la nouvelle école et construction d’un chemin menant à Septème.
• 1900 — Consécration de la nouvelle église. Évolution de la vie artisanale et commerciale : un boucher, deux boulangers, un bourrelier, onze cafetiers et hôteliers, deux charrons, six cordonniers, quatre couturières, cinq entrepreneurs de battages, quatre épiciers, quatre maçons-charpentiers, trois marchands de bestiaux, deux marchands de charbons, deux marchands de grains, trois maréchaux-ferrants, un matelassier, un menuisier, un mercier, un presseur d’huile, un receveur buraliste, deux scieurs de long, deux tabacs, un tailleur d’habits, un vitrier.
• 1908 — Construction du pont de l’Amballon.
• 1911 — Gratuité des fournitures scolaires.
• 1918 — 11 novembre, Signature de L’Armistice. La commune de Moidieu perd 32 de ses jeunes hommes dans la première guerre mondiale.
• 1924 — Moidieu et Détourbe se regroupent pour former une seule commune. Moidieu devient alors Moidieu-Détourbe.

   Recherches

Voici la liste des sources utilisées pour tous ceux qui souhaitent approfondir les recherches !

• ALLARD Guy – Dictionnaire historique, chronologique, géographique, généalogique, héraldique, juridique, politique et botanographique du Dauphiné – publié par Hyacinthe GARIEL – imprimerie Edouard Allier Grenoble, 1864.
• Bulletins d’informations communaux – Notre bon vieux Moydieu, décembre 1983 et juin 1984.
• DUFIER Louis – Pages d’histoire en Dauphiné, 1992.
• DUFIER Louis – Notre Histoire, nos Origines, nos Racines en Isère de 1100 à 1700 – Bellier Editions, 2005.
• www.bibliothèque-dauphinoise.com

 

Comments are closed.